Auteur
État
Langue
LE MONITUM DU SAINT-OFFICE sur les ouvrages du PÈRE TEILHARD DE CHARDIN suivi de RÉFLEXIONS SUR LE TEILHARDISME Zoom

LE MONITUM DU SAINT-OFFICE sur les ouvrages du PÈRE TEILHARD DE CHARDIN suivi de RÉFLEXIONS SUR LE TEILHARDISME

Auteur : M. Louis JUGNET Thème : Philosophie Langue : Français Etat : Neuf Nombre de pages : 33 (1 volume)

4,75 €

Prix réduit !

-5%

5,00 €

Résumé

Avec Teilhard nous sommes en pleine confusion entre l’ordre naturel et l’ordre surnaturel. De même, entre l’esprit et la matière. Pour Teilhard il n’y a pas matière et esprit, il y a « la Matière devenant Esprit ». Il insiste en disant que l’Esprit est « l’état supérieur de la Matière ». Il s’écrie, dans son hymne à l’Univers : « Tu règnes, matière, dans les hauteurs sereines, où s’imaginent t’éviter les saints. Chair si transparente et si mobile que nous ne te distinguons plus d’un esprit. »

Et encore : « Matière fascinante et forte, matière qui caresse et qui virilise, je m’abandonne à tes nappes puissantes. La vertu du Christ a passé en toi ; par tes attraits, entraîne-moi ; par ta sève, nourris-moi. Par ta résistance, durcis-moi. Par tes arrachements, libère-moi. Par toi-même, enfin, divinise-moi. »

De telles conceptions sont absolument contraires à l’enseignement de l’encyclique Humani generis qui rappelle expressément la distinction essentielle entre la matière et l’esprit et qui s’élève contre « l’hypothèse moniste et panthéiste d’un Univers soumis à une évolution perpétuelle ».

Caractéristiques
Titre : LE MONITUM DU SAINT-OFFICE sur les ouvrages du PÈRE TEILHARD DE CHARDIN suivi de RÉFLEXIONS SUR LE TEILHARDISME
Auteur : M. Louis JUGNET
ISBN : 2-8162-0434-6
Etat : Neuf
Thème : Philosophie
Volumes : 1
Nombre de pages : 33
Format : 14,5x20,5
Qualité : Livre neuf. Nouvelle édition
Langue : Français
Extraits Avis des internautes

Donner votre avis

LE MONITUM DU SAINT-OFFICE sur les ouvrages du PÈRE TEILHARD DE CHARDIN suivi de RÉFLEXIONS SUR LE TEILHARDISME

LE MONITUM DU SAINT-OFFICE sur les ouvrages du PÈRE TEILHARD DE CHARDIN suivi de RÉFLEXIONS SUR LE TEILHARDISME

Donner votre avis